téléchargement

Bonjour mes copinettes. J'espère que vous allez bien aujourd'hui et que le temps se stabilise chez vous. Ici, c'est comme hier, un peu de soleil mais plein de gros nuages. Si ça fait comme hier, il y aura de l'orage. Hier soir à 18h ça a éclaté grave. Et ce pendant plus d'une demi heure. Un vrai déluge. Et puis pluie toute la nuit. 

Sinon, ce n'est pas la grande forme. Avec ce temps humide, les douleurs sont plus intenses. C'est pénible. 

Je voulais écrire un peu aujourd'hui car depuis plusieurs jours, plein de petites choses, de petits signes, me ramènent à l'enfance. D'un billet chez Justine Claire ou d'une odeur en sortant ce matin, en passant par des photos vues sur Facebook. Du genre Nounours et le marchand de sable.

Et tout cela et bien d'autre encore me font me souvenir...

Je pense à tout ce que nous faisions quand papa était encore chez nous, ce que nous faisions tous ensembles. 

Comme la piscine l'été ou les cours de gym qui s'appelaient : Tous en forme et qui étaient diffusés le dimanche matin. Avec papa, nous nous installions devant le poste de télé et en avant pour une heure de gym. Puis nous partions à l'église Mumu et moi et notre copine Murielle. Nous nous achetions des bonbons avec l'argent qu'on nous donnait pour la quête. Oh, on en gardait un petit peu pour la corbeille ! Pas beaucoup mais suffisamment toutefois pour que le curé ne nous dénonce pas. Lol ! On faisait bisquer le prêtre en déballant nos bonbons pendant la messe et en faisant des clins d'oeil aux enfants de choeur qui étaient des garçons. Lol ! Le curé nous jetait des regards noirs. Oh mon Dieu lorsque j'y repense, je me dis que cette période était bénie. Nous adorions avec mes deux Mumu faire du patin à roulettes. C'était notre trip. On passait des heures en bas à rouler encore et encore.

images

Nous faisions des bêtises grosses comme nous. 

Une des pires, avoir bu à quatre, alors que nous avions 12 ans, une bouteille de berger blanc chez Brigitte, une de nos amies. On était ivres mortes mais on riait tellement. Lorsque nous sommes rentrées, maman et papa n'ont rien vu. On a dit qu'on avait mangé chez Brigitte et on est allées se coucher. Et c'était vrai. On s'était fait cuire des pommes de terre et on les a mangées cuites à moitié. Par contre Brigitte s'est pris une raclée et on a été interdites de séjour chez elle. Son père était fumasse grave. Par contre, il n'a rien dit à nos parents. Trop bon le monsieur. 

Je pourrais vous en raconter tellement encore. 

Une fois j'ai même essayé d'empoisonner notre nounou. En effet, maman qui était chanteuse d'orchestre, partait chaque week-end pour chanter dans les bals et comme papa avait beaucoup de travail, ( nous ne savions pas à l'époque que son travail du week-end c'était de voir ses diverses maîtresses. Ça on ne l'a su que plus tard.)nous avions une nounou. Elle s'appelait Micheline et je ne l'aimais pas beaucoup. Normal, elle passait son temps avec son petit ami au lieu de s'occuper de nous. 

images (1)

 

Donc un soir j'ai pris des mesures. J'avais 10 ans. J'ai donc mis du produit à vaisselle dans ses haricots nouveaux à la tomate quand nous étions à table et j'ai jouée la comédie. Genre : Oh, ils ont un drôle de goût ces haricots ! En espérant qu'elle allait y goûter et mourir sur le coup. Quand on est gosse, on se fait des films. Mais non, elle a sentie son assiette et elle a su tout de suite. 

Et bien, elle m'a dénoncée à papa et maman et évidemment j'ai pris une fessée et j'ai été punie. Et Micheline est restée notre nounou. Hélas. 

Plus j'écris et plus les souvenirs remontent.

Je me souviens que nous montions des petits spectacles que nous jouions devant nos copains et copines en leur faisant payer l'entrée pour acheter de quoi faire un bon  goûter que nous partagions tous après. Puis ensuite nous les jouions dans les maisons de retraite en échange d'un chocolat chaud. 

on s'amusait tant. Je pourrais vous en raconter d'autres mais je ne veux pas vous saouler. Mais je serais très contente que vous me racontiez vous aussi vos petites anecdotes si elles vous reviennent en mémoire. Juste si vous voulez bien sûr. 

images (5)

En attendant, merci de m'avoir lue jusqu'au bout. Je vous souhaite à toutes un excellent vendredi plein de joie et veille du week-end qui j'espère sera bon. 

Bonne journée et gros bisous à vous toutes. Et n'oubliez pas de faire de temps en temps un petit retour vers l'enfance. C'est très rafraîchissant et se reconnecter à l'enfance fait du bien parfois pour relativiser notre vie d'adulte. Bisous mes copines.